2, Rue Neuve L-6581 ROSPORT(+352) 73 03 73

Château Montaiguillon – Bordeaux – France

Aux frontières des appellations Pomerol et Saint-Émilion, au flanc du coteau le plus élevé de la commune de Montagne, le vignoble est exposé plein sud, favorisant la maturation du raisin.

Depuis 1949, trois générations d’Amart ont oeuvré au château Montaiguillon à la recherche de la perfection, aidées depuis quelques années par le réputé oenologue Michel Rolland.

Historique

C’est  en 1949 que notre grand-père maternel Abel Rigou, viticulteur et distillateur de Cognac à St-Martin d’Ary (près de Montguyon en Charente Maritime), achète  Montaiguillon.

Sa fille Geneviève épouse  Roger Amart. Tous deux consacrent leur vie à tout remettre en état. Et, comprenant l’impérieuse nécessité de vendre le vin en bouteilles, Roger Amart part en précurseur chercher des clients en Belgique, dès les années 1950. Ce sera durant 30 ans le 1er marché de Montaiguillon.

Geneviève et Roger Amart ont 3 enfants – Michel, Monique, et Chantal – aujourd’hui associés de la propriété familiale.

Depuis le décès de leurs parents en 2008, Chantal et Monique Amart sont associées. Chantal assume seule la gestion du domaine.

Elle poursuit, avec la même passion et dans le même esprit d’excellence qualitative, l’œuvre familiale entamée il y a plus de 60 ans.

Elle aime à se définir comme artisan vigneronne, amoureuse et fière de son métier.

Les cuvées disponibles

  • Montagne Saint-Émilion – Château Montaiguillon

2009 - Château Montaiguillon

Questions "tire-bouchon" à Chantal Amart

Comment êtes-vous arrivé au métier de vigneron?
Chantal : Propriété familiale depuis 1949. 3ième génération.

Un souvenir de votre 1er millésime?
Chantal : 1988. Je travaillais avec mon père, et cela durant 20 ans.

Quel est le caractère de vos vins?
Chantal : Souple, fin par une dominance de Merlot, puissant grâce aux Cabernets sur ce terroir argilo-calcaire en coteaux.

Le vin dont vous êtes le plus fier et pourquoi?
Chantal : J’adore le 2010 : très mur, excessivement doux, puissant. Difficile de faire mieux…

Un vigneron qui vous a influencé ou que vous aimez particulièrement?
Chantal : Mon père qui a tout refait sur la propriété et qui était précurseur pour voyager à l’étranger et vendre son vin.

L’outil indispensable du vigneron?
Chantal : Un tracteur pour travailler la vigne. Un tire-bouchon pour déguster régulièrement.

Que recherchez-vous dans un vin?
Chantal : Finesse, douceur des tanins, longueur en finale.

Un film et un vin?
Chantal : « Tu seras mon fils » – « Le sang de la vigne ».

Un livre et un vin?
Chantal : « Bordeaux et ses vins » – Féret.

Quel vin avez-vous récemment mis en cave?
Chantal : Chablis Fourchaume d’Alain Geoffroy. Champagne Cuvée des Moines de Thierry Gobillard.

Une passion compatible avec le métier?
Chantal : Les voyages : après le Québec, 1er marché depuis 1998, j’ai découvert la Chine depuis 2009.

Categories: Portraits des vignerons